Bibliothèques de la Custodie

Bibliothèque
Bien que tous les couvents de la Custodie aient leur propre bibliothèque, il y en a de plus ou moins importantes en raison de leur ancienneté ou de leur contenu.

Par exemple celles d’Alep (Syrie), d’Alexandrie et du Caire (en Égypte), de Bethléem, de Nazareth, d’Aïn Karem et deHarissa, près de Beyrouth (Liban), toutes du XVIIe siècle.




Toutes possèdent des livres de valeur, surtout dans le domaine de l’orientalisme, des grammaires et dictionnaires de langues orientales, des Pères de l’Église, de la théologie, de l’apologétique, de la catéchèse, de l’histoire, de la géographie, etc.

Parmi les bibliothèques récentes il faut citer celle du couvent de Bab-Touma, à Damas, incendiée en 1860, mais reconstituée et bien renouvelée par la suite ; et celle de l’Institut Biblique Franciscain de la Flagellation, à Jérusalem ; elle fut fondée en 1929 avec des livres transférés de la bibliothèque centrale de Saint Sauveur ; elle s’est continuellement enrichie depuis lors. La bibliothèque la plus récente est celle du Centre des Études Orientales du Caire.

Mais la bibliothèque qui les surpasse toutes, au moins quant à l’ancienneté, est la bibliothèque du couvent principal de la Custodie de Terre Sainte, Saint Sauveur à Jérusalem.