Période "moderne" (1852-1980)

Vocations “viens, et suis-­-moi”

Période moderne

Registres des archives de la Custodie

En 1847, le Pape Pie IX, par le Bref apostolique Nulla celebrior, rétablit le siège patriarcal latin à Jérusalem. Dans ce Bref, étaient rappelés les obstacles qui avaient empêché jusqu’alors au Patriarche latin de résider à Jérusalem et, vu le changement général de la situation, rétablissait l’exercice de la juridiction du Patriarche latin, lui faisant obligation de résider à Jérusalem. La Custodie de Terre Sainte continue à assurer sa mission providentielle en faveur des Lieux Saints et à multiplier son action au profit de la population présente dans la région dans laquelle elle œuvre. En ce qui concerne les Sanctuaires, on enregistre les acquisitions suivantes : en 1867, la Servante de Dieu Paolina Nicolay donne à la Custodie le sanctuaire d’Emmaüs : en 1875, fut acquis la VII° station de la Via Dolorosa ; en 1878, le sanctuaire de Naïm ; en 1879, se concluent les négociations concernant le sanctuaire de Cana ; en 1880, est acquis le sanctuaire de Bethphagé ; entre 1889 et 1950, la Custodie acquiert le droit de possession de la V° Station, du « Dominus Flevit », de Tabga, de Capharnaüm, du Champ des Pasteurs près Bethléem, du Désert de Saint Jean Baptiste, du Mont Nébo, du lieu du Baptême de Jésus sur les rives du Jourdain, d’un petit local dans les environs immédiats du Saint Cénacle et de Béthanie.
C’est surtout au cours de cette période que la Custodie de Terre Sainte réalise son œuvre de reconstruction partielle ou totale des sanctuaires. Il s’agissait souvent de modestes chapelles sans aucune prétention. Les moyens économiques et les résistances sociales ne permettaient pas de faire plus. Surtout, depuis le début du XX° siècle, les Franciscains cherchèrent à interpréter le sentiment commun des fidèles qui exigeaient justement que leurs sanctuaires retrouvent la dignité adaptée à favoriser la dévotion. Rappelons, parmi ces multiples activités de construction, les travaux suivants : en 1901, la Basilique d’Emmaüs, ; de 1919 à 1924, la Basilique de l’Agonie au Gethsémani ; de 1921 à 1924, la Basilique de la Transfiguration sur le Mont Tabor ; en 1952-1953, le nouveau Sanctuaire de Béthanie ; en 1953-1954, celui du Champ des Pasteurs près de Bethléem ; en 1955, le sanctuaire du « Dominus Flevit » sur le flanc du Mont des Oliviers ; de 1955 à 1969, la Basilique de l’Annonciation à Nazareth.
Au cours de cette période enfin, on assista encore à des épisodes sanglants envers des frères comme cela fut le cas en 1860 à Damas avec la persécution menée par les Druses contre les chrétiens du Liban et qui s’étendit ensuite à la Syrie et à Damas. La persécution éclata à cause du décret signé à Paris en 1856 par le Sultan Abdul-Megid, par lequel ce dernier reconnaissait l’égalité de tous les sujets sans distinction de race et de religion. La persécution fit environ 7.000 morts dont le Bienheureux Frère Emmanuel Ruiz et ses compagnons martyrs. Un autre cas de martyr intervint en Turquie en 1895, lorsque fut assassiné le Frère Salvatore Lilli, l’un des martyrs qui fut canonisé.
Le climat historique de la période en question peut être bien compris au travers de la lecture de la chronique d’un fait sanglant survenu à Jérusalem en 1901 lorsque, notamment à cause de l’instauration du statu quo, des situations de tension vinrent à se créer. A cette occasion, il s’agissait du droit de balayer la petite place voisine des escaliers qui mènent à la chapelle dite des Francs. Les moines grecs agressèrent un certain nombre de frères les blessant grièvement avec des pierres qui avaient été accumulées sur les terrasses entourant l’esplanade.
Enfin, en 1920, à cause de la persécution contre les arméniens, moururent par la main des turcs trois prêtres et deux frères.
On conclura cette synthèse historique relative à la Custodie de Terre Sainte par les mots de l’Exhortation apostolique Nobis in animo, que Paul VI émana en 1974 : « Non sans un dessein providentiel, l’histoire du XIII° siècle porta en Terre Sainte l’Ordre des Frères mineurs. Les fils de Saint François sont, depuis lors, demeurés dans la Terre de Jésus de manière ininterrompue au service de l’Eglise locale et pour garder, restaurer et protéger les Lieux Saints chrétiens. Leur fidélité au désir de leur fondateur et au mandat du Saint Siège a souvent été marquée par des actes d’extraordinaire vertu et générosité ».

  • Mai
    • L
    • M
    • M
    • J
    • V
    • S
    • D
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
    • 6
    • 7
    • 8
    • 9
    • 10
    • 11
    • 12
    • 13
    • 14
    • 15
    • 16
    • 17
    • 18
    • 19
    • 20
    • 21
    • 22
    • 23
    • 24
    • 25
    • 26
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30
    • 31

Calendrier

04/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ (Corpus Christi) Holy Sepulchre: 9.00 Lauds, Mass & Proc. of the Bl. Sacrament

07/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ. Mount Sion Convent: 9.00 Mass and Procession

12/06/2015 Célébrations

The Most Sacred Heart of Jesus. S. Saviour: 17.00 I Vespers

13/06/2015 Célébrations

S. Anthony S. Saviour: 10.30 Mass - 17.00 II Vespers

23/06/2015 Célébrations

S. John in the Desert: 18.00 I Vespers Acre: 18.00 Sol. Mass

2011 - © Gerusalemme - San Salvatore Convento Francescano St. Saviour's Monastery
P.O.B. 186 9100101 Jerusalem - tel: +972 (02) 6266 561 - email: custodia@custodia.org