Voir et toucher le Christ dans les Lieux Saints

Vocations “viens, et suis-­-moi”

Le désir de « voir et toucher » le Christ dans les Lieux Saints

Le désir de « voir et toucher » le Christ dans les Lieux Saints

Cette vision qui présuppose une « mystique des Lieux Saints » fait partie de l’essence du Christianisme déjà au cours des premiers siècles comme nous pourrons l’analyser plus avant.

De là l’importance des pèlerinages et le désir de tout croyant de voir et de toucher ces lieux. L’Eglise, d’ailleurs, a toujours compris que la spiritualité christocentrique de Saint François était conforme à l’intention de vivifier les Lieux Saints, les lieux dans lesquels se déroule l’histoire du Christ dans l’aspect humain de l’Enfant divin à Bethléem et de l’homme crucifié sur le Calvaire, dans son enfance et dans sa souffrance, pauvre et humble.

La présence du Christ se fait réelle et tangible dans le parcours des « mémoires » qui attestent de son passage sur cette terre.

Les sanctuaires sont, en effet, des signes qui rappellent les événements de la vie du Christ, les faits fondamentaux de l’histoire du salut. Loin d’être cependant un simple souvenir historique ou un hommage à la beauté des pierres, ils sont un véritable acte de foi, la méditation perpétuelle sur le mystère de l’Incarnation dans la dévotion et l’amour envers l’Humanité du Christ.
Cet amour de Saint François envers le caractère humain du Christ, ses fils ont su, à leur tour, le transmettre à tous ceux qui visitent les Lieux Saints au travers de moyens simples : la prière de grands maîtres, l’étude et l’analyse des textes bibliques et des pièces archéologiques, le travail simple de conservation et de propreté du Sanctuaire de la part des sacristains et le service liturgique.

Le Bienheureux Pape Jean XXIII lui-même le disait en 1960 : « Nous savons bien que si les fidèles accomplissent de dévots pèlerinages vers les Lieux Saints pour embrasser les vestiges sacrés de Notre Seigneur, c’est grâce à la vigilance de tes religieux »” .

Tous les jours, surtout à Noël et à l’Epiphanie, les franciscains se rendent en procession à la Grotte de la Nativité et, vénérant ainsi le Lieu Sacré où naquit Jésus, chantent avec une grande émotion un certain nombre de vers de la Lettre de Saint Jérôme :

Oh Bethléem!
Ici, dans ce petit coin de la Terre est né le Créateur de l’Univers.
Ici Il fut enveloppé de langes.
Ici Il fut déposé dans une mangeoire.
Ici Il fut visité par les bergers.
Ici Il fut annoncé par l’étoile.
Ici Il fut adoré par les Mages.
Ici les anges chantèrent : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux », alléluia, alléluia, alléluia.
Ici le Seigneur a manifesté Son Salut, Alléluia, Alléluia
».


Frère Artemio Vítores, ofm
Vicaire de la Custodie de Terre Sainte


  • Avril
    • L
    • M
    • M
    • J
    • V
    • S
    • D
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
    • 6
    • 7
    • 8
    • 9
    • 10
    • 11
    • 12
    • 13
    • 14
    • 15
    • 16
    • 17
    • 18
    • 19
    • 20
    • 21
    • 22
    • 23
    • 24
    • 25
    • 26
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30

Calendrier

04/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ (Corpus Christi) Holy Sepulchre: 9.00 Lauds, Mass & Proc. of the Bl. Sacrament

07/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ. Mount Sion Convent: 9.00 Mass and Procession

12/06/2015 Célébrations

The Most Sacred Heart of Jesus. S. Saviour: 17.00 I Vespers

13/06/2015 Célébrations

S. Anthony S. Saviour: 10.30 Mass - 17.00 II Vespers

23/06/2015 Célébrations

S. John in the Desert: 18.00 I Vespers Acre: 18.00 Sol. Mass

2011 - © Gerusalemme - San Salvatore Convento Francescano St. Saviour's Monastery
P.O.B. 186 9100101 Jerusalem - tel: +972 (02) 6266 561 - email: custodia@custodia.org