Histoire du bénévolat

Vocations “viens, et suis-­-moi”

Les bénévoles au service de la Terre Sainte

Afin de poursuivre leur mission, les franciscains avaient besoin de l’aide de personnes qui partageaient la même vocation, exactement comme aujourd’hui. Ce fut ainsi qu’aux alentours de 1350, les frères fondèrent les « Chevaliers du Saint Sépulcre » dans l’idée que les chrétiens devaient entrer en relation avec le Saint Sépulcre au travers de l’amour et de la souffrance et non plus des armes. De fait, bien que laïcs, les chevaliers agissaient en accord avec la direction et la force spirituelle franciscaines qui a comme but « la paix et le bien » pour tous.
La même spiritualité était également à la base du service médical et d’assistance exercé dans le cadre de l’hôpital du Mont Sion. Cette activité fut ensuite officialisée par le Pape Urbain VI au travers de la Bulle Ad ea quae piorum du 10 avril 1384 adressée à la Custodie et aux franciscains du Mont Sion. Après avoir constaté, en effet, l’affluence continuelle de malades et de pèlerins et le manque de personnel, le Pape décida de concéder aux frères la possibilité de disposer « de dix personnes, toutes inspirées par Dieu et par l’amour des pauvres et des infirmes » à condition qu’elles aient « plus de 40 ans ». Les personnes en question feront partie de celles qui aideront les frères franciscains dans leurs activités au Mont Sion.

Ce fut ainsi que naquit la première activité de bénévolat pour la Terre Sainte sous la direction de la Custodie franciscaine. Les bénévoles étaient alors des personnes pieuses au service des franciscains qui vivaient dans une sorte de maison-monastère proche de leur couvent et qui jouissaient également d’un certain prestige auprès des musulmans. Selon Francesco Suriano, Custode de Terre Sainte et missionnaire au long cours sur la Terre de Notre Seigneur, aucun musulman n’aurait en effet osé s’adresser de manière irrespectueuse aux bénévoles, qu’elles soient jeunes ou âgées, seules ou accompagnées, à l’intérieur ou au dehors de la ville, respectant de facto toutes les femmes, chrétiennes juives et musulmanes. Ces femmes pouvaient donc se déplacer seules et en toute tranquillité à Bethléem, à Ein Karem ou à Béthanie sans crainte d’être molestées (Le Traité de Terre Sainte et de l’Orient, 118).
Les tertiaires franciscaines avaient comme premier devoir de diriger l’hôpital du Mont Sion et de prêter assistance en particulier aux femmes mais elles assuraient également d’autres travaux tels que le pétrissage du pain pour les frères et les pèlerins, l’élevage de la volaille et la préparation des ornements. Elles demeurèrent au service du bénévolat franciscain jusqu’à l’expulsion des frères mineurs du Cénacle et constituaient, avec les frères, les seuls chrétiens catholiques présents à Jérusalem. Ainsi que l’affirme le Père Francesco Soriano à la fin du XV° siècle, « aucun chrétien catholique n’habite en Terre Sainte, ni laïc ni religieux, à l’exception de nos frères et de nos bienheureuses du Tiers Ordre » lesquelles, ajoute-t-il, « sont des femmes honnêtes qui par respect et afin de conjurer tout suspect, mènent une vie sainte et de bonnes mœurs ».

Etre un vrai chrétien au service des pauvres et des nécessiteux est fondamental pour le bénévolat en faveur de la Terre Sainte tout comme pour s’assurer le respect et l’amour des personnes. Parlant des franciscains du Mont Sion, Ludolf Sudheim, qui se trouvait en Terre Sainte de 1336 à 1341, raconte que « les frères étaient des hommes très courageux, appréciés non seulement par les pèlerins et les marchands mais aussi par les Sarazins eux-mêmes pour les bienfaits dont ils faisaient profiter à tous ».


Frère Artemio Vítores, ofm
Vicaire de la Custodie de Terre Sainte

  • Mars
    • L
    • M
    • M
    • J
    • V
    • S
    • D
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
    • 6
    • 7
    • 8
    • 9
    • 10
    • 11
    • 12
    • 13
    • 14
    • 15
    • 16
    • 17
    • 18
    • 19
    • 20
    • 21
    • 22
    • 23
    • 24
    • 25
    • 26
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30
    • 31

Calendrier

04/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ (Corpus Christi) Holy Sepulchre: 9.00 Lauds, Mass & Proc. of the Bl. Sacrament

07/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ. Mount Sion Convent: 9.00 Mass and Procession

12/06/2015 Célébrations

The Most Sacred Heart of Jesus. S. Saviour: 17.00 I Vespers

13/06/2015 Célébrations

S. Anthony S. Saviour: 10.30 Mass - 17.00 II Vespers

23/06/2015 Célébrations

S. John in the Desert: 18.00 I Vespers Acre: 18.00 Sol. Mass

2011 - © Gerusalemme - San Salvatore Convento Francescano St. Saviour's Monastery
P.O.B. 186 9100101 Jerusalem - tel: +972 (02) 6266 561 - email: custodia@custodia.org