Area news

Vocations “viens, et suis-­-moi”

La FFHL aux côtés de la Custodie pour donner espoir aux chrétiens de Terre Sainte

Éducation, œcuménisme, culture, garde des Lieux Saints : voilà les domaines d’activités que les franciscains déploient en Terre Sainte. À leur côté, chaque jour, en plus des travailleurs et volontaires, œuvrent des milliers de bienfaiteurs invisibles. La Franciscan Foundation for the Holy Land (FFHL) est l’une des fondations qui contribue le plus au soutien de la Custodie et, grâce à cet intermédiaire, de nombreux donateurs des Etats-Unis font parvenir leur contribution à la Terre Sainte. C’est Fr. Peter Vasko, frère américain au passé d’homme d’affaire, qui la dirige depuis ses débuts. « En 1994, l’ancien Custode Fr. Giuseppe Nazzar, ayant vu mon background en marketing et relations publiques, m’a demandé de réfléchir au lancement d’une fondation aux Etats-Unis – raconte Fr. Peter –. Deux ans plus tard la Franciscan Foundation for the Holy Land fut fondée officiellement afin d’aider, par les programmes humanitaires de la Custodie, à stopper l’exode des chrétiens ».

LA STRUCTURE. La Fondation a ensuite continué à se structurer. « Fr. Artemio Vitores (aujourd’hui gardien du couvent de Bethléem) m’a présenté Denise Scalzo qui en est la vice-présidente actuelle. Elle est collaborative et professionnelle », explique Fr. Peter. Dans le directoire, il y a aujourd’hui vingt personnes hautement qualifiées, avec deux cardinaux, le nonce apostolique des Etats-Unis et deux autres évêques. Dans le groupe, il y a aussi un employé pour les relations publiques ayant cinq personnes dans son staff, outre le bureau de comptabilité qui compte quinze employés à Washington DC. La FFHL a divers sièges régionaux en Indiana (Indianapolis), au Texas (Dallas), en Ohio (Columbus), en Floride (Orlando) et au Nebraska (Lincoln). Le président, Fr. Peter Vasko, est établi à Jérusalem, mais il voyage plusieurs fois par an pour s’occuper des activités de la Fondation et rencontrer les bienfaiteurs. Sa vocation religieuse a été une véritable vocation franciscaine : « À 30 ans, j’étais devenu un dirigent de marketing de succès avec maisons, voitures et richesses, choses qui dans le monde des entreprises sont le signe d’un succès matériel. Je ressentais pourtant un vide au-dedans de moi. Ainsi l’année suivante, j’ai passé mes week-end à prier dans un monastère trappiste, en réfléchissant sur ce que j’étais et sur ce que Dieu voulait de moi ». C’est de là qu’est né le changement : « J’ai vu que les choses matérielles n’apportaient pas le bonheur, mais que c’était une vie dédiée à Dieu et à son peuple qui le donnait. Ce que j’ai trouvé a été la "perle de grande valeur". J’ai tout vendu et j’ai présenté une demande au monastère de la Custodie à Washington D.C. ; c’est ainsi qu’a commencé ma vie de franciscain ».

LES PROJETS FINANCÉS. Le plus grand projet de récolte de fonds est le financement de bourses d’étude universitaires. Pour le président de la Fondation l’objectif est clair : « Nous faisons cela pour l’avenir de la communauté chrétienne. Nous formons les futurs leaders ». Il y a déjà 165 étudiants diplômés grâce à ce projet et 254 autres suivent encore le cursus.
Dans le domaine de la musique, la FFHL a déjà accordé plus de 100 bourses d’étude pour le Magnificat, l’institut musical de la Custodie de Terre Sainte.
Chaque année, plus de 35 000 dollars sont dépensés en médicaments pour le bureau des services sociaux de Bethléem qui aide une centaine de familles.
À Bethléem, la FFHL gère la Maison de l’Enfant, une maison pour enfants qui ont entre 8 ans et 14 ans, issus de situations familiales difficiles, avec un personnel professionnel et des enseignants pour créer un milieu sain où grandir.
Dans le domaine du bâtiment, la FFHL a fourni 2,6 millions de dollars afin de bâtir 26 appartements pour des familles chrétiennes, dans la région de Jérusalem/Bethléem.
La FFHL est aussi engagée dans le développement de programmes sportifs comme le programme "Children Without Borders" qui fournit à plus de 1 250 enfants (de Jéricho, Jénine, Bethléem, Beit-Jala et Beit-Sahour) des tenues sportives, des équipements, des salaires pour les entraîneurs et le transport pour les matchs de foot.
Si l’on veut avoir une idée de l’énorme soutien de la Franciscan Foundation for the Holy Land à la Terre Sainte, il suffit de considérer que, rien qu’en 2017, elle a donné à la Custodie environ 1,6 million de dollars et le chiffre augmente d’année en année.

LA RENCONTRE AVEC LES DONATEURS
. Le travail de la fondation se concentre aussi sur la sensibilisation de l’opinion publique concernant les difficultés que les chrétiens de Terre Sainte rencontrent. La meilleure façon pour cela est d’organiser des rencontres de pèlerins de divers pays avec les habitants locaux. En ces occasions, Fr. Peter réunit de nombreux étudiants de la FFHL, diplômés et recrutés, afin qu’ils racontent aux pèlerins les difficultés que les chrétiens rencontrent en Terre Sainte. « Les personnes écoutent des témoignages vivants : ils parlent de leur vie, de leurs difficultés et de leurs succès ici en Terre Sainte », a observé Fr. Peter. Parmi eux, beaucoup sont frappés par les souffrances que les chrétiens rencontrent et, par leurs dons, ils contribuent à garantir la pérennité de la présence des chrétiens en Terre Sainte.

UN ESPOIR AUX CHRETIENS DE TERRE SAINTE. « Notre fondateur est Jésus qui est né sur cette terre. Si nous n’avons pas le sens de notre identité et de notre héritage, comment pouvons-nous affirmer suivre le Christ ? – affirme Fr. Peter -. Sans l’Église de Jérusalem, comment pourrait-il y avoir une Église à Londres, à San Francisco, à New York ?». Le président de la Franciscan Foundation for the Holy Land en est profondément convaincu et c’est pour cela qu’il voyage et travaille tous les jours. Lors de son dernier voyage aux Etats-Unis, il a rencontré des gens en 13 villes différentes et, grâce à l’aide de trois collecteurs de fonds, il a trouvé des nouveaux donateurs généreux.
Mais pourquoi devrait-on soutenir la Terre Sainte ? Parce que, comme Fr. Peter l’a dit tant de fois : « C’est le berceau du christianisme, il est en train de mourir et nous, en tant que Corps mystique du Christ, nous avons le devoir de le garder en vie. Si nous ne le faisons pas, les Lieux Saints de la chrétienté deviendront tout simplement des monuments vides et des musées religieux sans une communauté vivante en adoration ». En donnant une espérance aux jeunes chrétiens ici en Terre Sainte par des programmes humanitaires variés, surtout dans le domaine de l’éducation, nous préserverons et maintiendrons la présence chrétienne en Terre Sainte pour l’avenir. Et c’est ce pour quoi œuvre la Franciscan Foundation for the Holy Land».


Beatrice Guarrera

2017/12/22

  • Avril
    • L
    • M
    • M
    • J
    • V
    • S
    • D
    • 1
    • 2
    • 3
    • 4
    • 5
    • 6
    • 7
    • 8
    • 9
    • 10
    • 11
    • 12
    • 13
    • 14
    • 15
    • 16
    • 17
    • 18
    • 19
    • 20
    • 21
    • 22
    • 23
    • 24
    • 25
    • 26
    • 27
    • 28
    • 29
    • 30

Calendrier

04/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ (Corpus Christi) Holy Sepulchre: 9.00 Lauds, Mass & Proc. of the Bl. Sacrament

07/06/2015 Célébrations

The Most Holy Body and Blood of Christ. Mount Sion Convent: 9.00 Mass and Procession

12/06/2015 Célébrations

The Most Sacred Heart of Jesus. S. Saviour: 17.00 I Vespers

13/06/2015 Célébrations

S. Anthony S. Saviour: 10.30 Mass - 17.00 II Vespers

23/06/2015 Célébrations

S. John in the Desert: 18.00 I Vespers Acre: 18.00 Sol. Mass

2011 - © Gerusalemme - San Salvatore Convento Francescano St. Saviour's Monastery
P.O.B. 186 9100101 Jerusalem - tel: +972 (02) 6266 561 - email: custodia@custodia.org